C'est la vie ! Images d'archives

Lambiotte, le Vieux journal ADEME

15 Mai 2015 , Rédigé par education-programme

*

Lambiotte, le Vieux journal ADEME
Lambiotte, le Vieux journal ADEME
Lambiotte, le Vieux journal ADEME
Lambiotte, le Vieux journal ADEME
Lambiotte, le Vieux journal ADEME
Lambiotte, le Vieux journal ADEME
ADEME - Sites et sols pollués
La France, comme la plupart des pays industrialisés, a hérité d’un long passé industriel et de consommation durant lequel les préoccupations et les contraintes environnementales n’étaient pas celles d’aujourd’hui. Les conséquences du déversement des produits et des pollutions dans l’eau, dans l’air et/ou dans les sols sans précaution particulière, étaient alors peu ou pas connues. Les substances toxiques persistantes se sont accumulées dans les sols, les eaux souterraines et les sédiments des rivières et peuvent constituer des sources de pollutions susceptibles d’avoir un impact environnemental et/ou sanitaire.
L’ADEME intervient de plusieurs façons sur cette thématique :
par le financement d’études d’aide à la décision, en assurant la maîtrise d’ouvrage des opérations de mises en sécurité et de dépollution de sites pollués à responsables défaillants, pour apporter un soutien technique et financier aux responsables de projets derequalification de friches urbaines et industrielles sur sols pollués.
L’ADEME est actuellement impliquée dans la dépollution des anciens Etablissements Lambiotte à Premery (58) où de nombreux déchets ont déjà été évacués. Les déchets encore présents, mais difficiles d’accès, le seront prochainement et les vieux bâtiments, dont certains présentent des dangers d’éboulement, seront démolis pour faire place nette sur le site.
 
La révolution industrielle
Ici, la présence de la Nymphe gracieuse et chère aux peintres pompiers peut paraître décalée et incongrue en ces lieux sinistres et délabrés mais, après tout, l'époque est la même ; à savoir, cette "Fin de siècle" qui aura vu le développement des techniques, de la grande industrie, du pouvoir de la finance et du capitalisme.
En 1906, Paul Mantoux écrivait : " Son essor fut si prompt et eut de telles conséquences qu'on a pu le comparer à une révolution. Une conjonction d'avancées réalisées dans des branches pilotes, avec la mécanisation de la filature du coton et la maîtrise de la technologie de la houille acquise par la métallurgie anglaise au terme de longs tâtonnements, donne le signal des transformations décisives."

Partager cet article

Commenter cet article