C'est la vie ! Images d'archives

Résultat pour “Pougues les eaux”

La Nièvre s'affiche !

22 Juin 2016 , Rédigé par education-programme

*
London Underground
Many Britons who already reside in the Nièvre and the promotion of this Department which was depopulated - v
ery complicated in Paris - may be easier and more accepted in the London Underground.
Nièvre is pauperizes loses each year and for the last thirty years is peoples, like in the recent unflattering report of Nevers Prefecture subject on its closed shops. The Department does not lack assets - its space, forests, waters and of course the Loire not to mention its proximity to Paris. RATP has some good places located outside areas for paying advertisers, to expose ... But to enjoy the support of an institution, so the political support is necessary.
 
The water in the Nièvre department:
The Journal du Centre is committed to revive its production. This is not a dream, a foolish dream. The return to production of mineral waters in the Nièvre is possible.
Everyone we contacted and who sell in proximity are convinced of the interest of boosting production of water of the Nièvre.
http://www.lejdc.fr/dossiers/2016/05/30/que-re-vive-l-eau-de-nievre_21368.html
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !

*

L'eau de Nièvre : Le Journal du Centre s’engage pour relancer sa production. Ce n’est pas une chimère, un rêve insensé. Le retour de la production d’eaux

minérales dans la Nièvre est possible.

Tous ceux que nous avons sollicités et qui pratiquent la vente en circuit court sont convaincus de l’intérêt de relancer la production de l’eau de Nièvre.

L'eau de Nièvre, toute une histoire !

Leur histoire ne s’est pas écrite avec la même... encre... Certaines eaux minérales nivernaises ont eu une renommée nationale. Et d’autres une exploitation quasi-confidentielle...

http://www.lejdc.fr/dossiers/2016/05/30/que-re-vive-l-eau-de-nievre_21368.html

La Nièvre se paupérise, perd chaque année et depuis trente ans des habitants, à l’image de sa Préfecture Nevers objet d’un récent reportage peu flatteur sur ses commerces fermés.

Le Département ne manque pourtant pas d’atouts – son espace, ses forêts, ses Eaux et, bien entendu, la Loire sans parler de sa proximité avec Paris.

La RATP dispose de quelques endroits bien situés, hors espaces payants réservés aux annonceurs, pour exposer... Mais pour en profiter l'appui d'une Institution, donc politique, est nécessaire.

http://marc.verat.pagesperso-orange.fr/Nievre-58.htm

La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
La Nièvre s'affiche !
Lire la suite

Vieilles photos

21 Avril 2013 , Rédigé par education-programme

 

Blues2.jpg

 

Axilette_iveco.jpg

 

flandrin-hippolyte.jpg

 

Gottlib-Schick-Hotel2.jpg

 

Sandys-a-Pougues2.jpg

 

Pougues-Moore.jpg

 

Paxton-au-Parc2.jpg

 

Parc

 

J-Schmid_Parc.jpg

the_delphic.jpg

 

Autochromes

 

Inventé en 1903 par les frères Lumière, l'autochrome est la première photographie couleurs - en couleurs naturelles - fabriquée de façon industrielle. Il s'agit d'une image positive sur plaque de verre dont le procédé est à base de fécule de pomme de terre.
Destiné à être projeté, l'autochrome est considéré comme étant l'ancêtre de la diapositive en couleurs moderne.
Les photographies présentées ici ont été réalisées par un photographe-opérateur anonyme au début du XXème siècle.
Sans doute prévues pour être utilisées à des fins documentaires et/ou érotiques, elles représentent essentiellement des bâtiments situés sur la commune de Pougues-les-Eaux avec, généralement situé au premier plan, un jeune modèle féminin plus ou moins dévêtu.
L’intérêt de ces photographies n’est pas seulement lié à leur valeur historique mais également à l'importance apportée tant au cadrage qu’à la composition, sans omettre par ailleurs le grand soin accordé à une esthétique qui reflètent parfaitement toute cette ambiance désuette et nostalgique que ne manqueront pas susciter ces autochromes.

  

La Carte Postale Ancienne
 
A Paris, les oeuvres exposées au Salon - la manifestation culturelle par excellence - font partie des sujets favoris des éditeurs-photographes ainsi que du public et, avant 1914, les reproductions des peintures de nu féminin, sous forme de cartes postales sont autant répandues, voire davantage, que tous les autres genres. Elles sont incontestablement appréciées par de nombreux amateurs, sans doute pas insensibles aux charmes évocateurs des modèles. Il faut dire aussi que la censure veille, ce qui est montrable et toléré en peinture reste toujours interdit en photographie, celle-ci étant jugée inconvenante par son trop grand réalisme.
La composition des peintures reproduites apparaît la plupart du temps comme assez élémentaire avec des poses proche de celles de la vie quotidienne, montrant par exemple le lever ou le coucher, dans le but essentiel de mettre en valeur d'une manière plus ou moins érotique un joli corps de femme. Celui-ci, plus souvent de face que de dos, est naturellement traité de manière figurative et occupe généralement la place centrale. Le décor, selon le goût de l'époque, sait aussi être exotique, parfois sobre, ou se situer en pleine nature. Pour plus de réalisme, les cartes sont quelquefois colorisées.

 

Lire la suite

Les cars Petits à Fourchambault

21 Avril 2015 , Rédigé par education-programme

*

Traversée de la Loire dans la région de Tours lors d'une excursion. Le pont ayant été détruit pendant la guerre, le passage du car Chausson se fit par bac.

Traversée de la Loire dans la région de Tours lors d'une excursion. Le pont ayant été détruit pendant la guerre, le passage du car Chausson se fit par bac.

Gare routière de Nevers, deux véhicules des cars Petit de marque Renault et Delahaye

Gare routière de Nevers, deux véhicules des cars Petit de marque Renault et Delahaye

La gare routière de Nevers vers 1950

La gare routière de Nevers vers 1950

Excursion dans les années 50

Excursion dans les années 50

Epilogue - de gauche à droite: B. Germetz, C. Joumier, R. Migny, R. Ciavaldini, R. Eckert, A. Limoge, J-Y. Bally  F. Targarona, J. Guillaume, P. Philippe, P. Gorget

Epilogue - de gauche à droite: B. Germetz, C. Joumier, R. Migny, R. Ciavaldini, R. Eckert, A. Limoge, J-Y. Bally F. Targarona, J. Guillaume, P. Philippe, P. Gorget

La société des Cars Petit de Fourchambault, entreprise familiale de transport voyageur, a effectué de 1945 à 1987 des ramassages scolaires, des transports de personnel, des voyages touristiques en France et à l'étranger et tout transport à la demande.

Historique des Cars Petit :
1945, Achat aux Et. REMY de la ligne de transport voyageurs POUGUES-les-EAUX  FOURCHAMBAULT MARZY NEVERS par François PETIT
1957, Achat à Mr. FLEURY de la ligne NEVERS MAGNY-COURS - St. PARIZE le CHATEL par Robert PETIT
1958, Création de la Société des AUTOBUS-NIVERNAIS avec Jean MAZAURIC et Robert PETIT pour transporter les ouvriers de l'usine ACMA
1960, Création des services URBAIN de NEVERS par Robert PETIT
1961, Achat à Mr. PROST de la ligne NEVERS St. PIERRE-le-MOUTIER SANCOINS par Robert PETIT
1965, Création de la société CARS PETIT & Cie. par François et Robert PETIT
1971, Achat à Mr. PUZENAT de la ligne BEFFES MARSEILLE-les-AUBIGNY NEVERS
1975, Achat à Mr. PICQ de la ligne PREMERY GUERIGNY NEVERS
1979, Création de l'agence de voyages ECOTOUR avec Serge MERCURE transporteur à CHATEAU-CHINON et Robert PETIT
1980, Achat à Mr. GRIMOIN de la ligne LA GUERCHE sur L'AUBOIS NEVERS
1987, Rachat de la SOCIETE des CARS PETIT par Mr. Serge MERCURE transporteur à CHATEAU-CHINON

Lire la suite

Petite session à l’Hôpital

12 Janvier 2016 , Rédigé par education-programme

*

Bonjour Scotty et merci pour les photos.

L’hôpital gériatrique de Pougues continue bien entendu de se dégrader, de se couvrir de nouveaux graffitis mais il reste encore quelques vitres intactes… Qu’en sera-t-il dans peu de temps ?

Après environ un an de fermeture
Après environ un an de fermeture
Après environ un an de fermeture
Après environ un an de fermeture
Après environ un an de fermeture
Après environ un an de fermeture

Après environ un an de fermeture

Centre Maurice Rudolf
* Centre Hospitalier de Nevers - Annexe Centre Maurice Rudolf En 1936, est crée un Laboratoire autonome confié, jusqu'en 1947, au Dr Maurice RUDOLF. A cette date, il demande à être déchargé de cette discipline, requérant temps, moyens et maintenant compétences...

Centre de gériatrie de Pougues
* Comme chaque année, le Centre communal d'action sociale (CCAS) a gâté les 120 malades du centre de gériatrie de la commune. Jeudi, Chantal Thépénier, conseillère, et Jean-Michel Dupont, conseiller et membre du CCAS, accompagnés de Sophie Da Costa, animatrice...

Lire la suite

Pougues, Villa de la Montjaie

5 Septembre 2016 , Rédigé par education-programme

*
La Place Chapal : Nom donné à cette place en l’honneur de Clément Adrien Chapal, industriel, Chevalier de la Légion d’Honneur et important personnage de Pougues. Il possédait comme résidence la villa de la Montjaie. Le souvenir de M.Chapal se maintient par cette plaque mais aussi par un monument dans la propriété de la Montjaie.

Le premier propriétaire et commanditaire de la villa “La Monjaie” fut Clément Chapal qui, finalement, en profita peu puisqu’il décéda en 1919. Celui-ci, grand voyageur, fit construire dans le parc plusieurs “monuments” en souvenir des lieux visités.
La propriété sera ensuite léguée à l’église et soeur Odile, Marie-Germaine et ?, y enseignèrent les jeudis le catéchisme aux pouguois jusqu’en 1957.
A cette date et jusqu’en 1963, la famille Zerfati en devint propriétaire. Le garagiste Borde, spécialiste des Poids-lourds, qui venait de Saint-Maur-des-Fossés en région parisienne et intéressé par l’espace et la situation en bordure de la Nationale 7 y installa alors son activité.
La Monjaie vers 1910
La Monjaie vers 1910
La Monjaie vers 1910

La Monjaie vers 1910

La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016
La Monjaie en Août 2016

La Monjaie en Août 2016

 Pougues, Villa de la Montjaie
Lire la suite

Exposition Pavillon des Sources

24 Août 2012 , Rédigé par education-programme

 
Pougues-Falerov.jpg
 
POUGUES LES EAUX 
Exposition dans le « Pavillon des Sources » du parc Saint-Léger
du mardi 2 au dimanche 7 octobre - tous les jours de 14 à 18 heures
Avec le soutien de "Photoservice" pour la réalisation des grandes photos 76x105 cm
et de la Caisse d'Epargne
 
Cette exposition, figure dans le site du Ministère consacré aux "Journées du Patrimoine"
des 15 et 16 septembre 2012
 
 
Absence_Makes.jpg
 
 

LES EPREUVES DE L'ACADEMIE
Chaque année, l'Académie organise des concours à l'intention de ses élèves.
Le concours était considéré alors comme le système démocratique par excellence. Outre les divers diplômes et médailles, ces concours décidaient quels étudiants seraient admis à l'Ecole des Beaux-Arts, à quels ateliers ils pourraient participer, et même là où ils prendraient physiquement place dans la classe.
Durant le XIXème siècle l'apprentissage technique du dessin dispensé par l'Ecole des Beaux-Arts se double de théorie. En premier lieu l'histoire générale, axée à chaque fois sur une période donnée, narre aux élèves des événements historiques ou mythologiques de manière a susciter leur imagination.
Le cours de littérature, que les élèves appellent "la Comédie Française de l'Ecole", permet d'ajouter à l'histoire l'aspect poétique, en effet chaque page de Sophocle ou d'Homère peut se traduire par un tableau...
Le cours d'archéologie, dont le principal objet est d'apprendre à ses auditeurs la façon de vivre des peuples disparus, sans oublier leur environnement.
Enfin, les notions d'architecture sont appuyées par le cours de perspective, bête noire des élèves, sans doute parce que le plus abstrait. Cours qui se déroule dans une salle située sous le cloître de la cour du Mûrier.
De toute ces épreuves, (concours de composition, de tête d'expression, de figure peinte, de paysage historique...) le Prix de Rome est le plus complexe et le plus prestigieux. Non seulement il attire l'attention de la presse internationale, mais il ouvre la porte à la célébrité et, souvent, à de brillantes carrières.
Ce Prix de Rome qui fut institué en 1663 par l'Académie permet de sélectionner les étudiants qui séjourneront à l'Académie de France à Rome, et l'obtenir dans la catégorie peinture d'Histoire, représente le plus grand des honneurs, tant en France qu'à l'étranger.
Durant tout le XIXème siècle, cette attribution annuelle constitue un des événements majeurs de la vie artistique qui est d'ailleurs relayée par la critique. Après 320 ans d'existence, la tradition du prix de Rome prendra fin lors des événements de mai 1968.
Les participants
Pour participer au concours annuel du prix de Rome de peinture, les postulants doivent présenter une lettre de recommandation d'un maître reconnu, être de nationalité française, de sexe masculin, célibataire, avoir moins de trente ans et avoir réussi l'examen d'admission à l'Ecole des Beaux-Arts. Les étudiants pourront présenter le concours à plusieurs reprises et ils sont bien entendu très déçus en cas d'échec. Ainsi David envisagea-t-il de se suicider après son troisième échec. Parmi les artistes qui se présentèrent sans obtenir le prix il faut aussi citer Delacroix, Moreau ou encore Degas.
Les Prix
Habituellement, un seul grand prix est attribué. Parfois, comme en 1822, aucun premier grand prix n'est décerné. Dans ce cas, deux grands prix pourront être attribués l'année suivante. D'autres distinctions sont éventuellement attribuées, comme un second grand prix ou des mentions honorables.
Le vainqueur séjourne de trois à cinq ans à l'Académie de France à Rome avec, entre-autre objectif, se familiariser avec les antiquités grecques et romaines. Ce séjour est entièrement pris en charge par la France avec, en contrepartie, quelques travaux de commande.
Les sujets
Pendant deux siècles et demi, les sujets du prix de Rome s'emploient à maintenir une tradition instaurée par Poussin et institutionnalisée par Le Brun qui exalte les sentiments et les passions. Les thèmes sont tirés de la Bible, de la mythologie ou de l'histoire antique. Quelques sujets apparaissent plusieurs fois ce qui permet alors de constater l'évolution des goûts.
Les participants ne sont pas autorisés à voir les travaux des autres concurrents ce qui n'empêche pas cependant les points communs de transparaître, en fonction naturellement de l'enseignement et de ses directives.
 
Les modalités du prix de Rome en peinture d'histoire, entre 1663 et 1967
Celui-ci se déroule chaque année, au début du printemps, le concours est divisé en trois parties et compte jusqu'à cent participants.
Durée de la première épreuve, douze heures.
Elle consiste en la réalisation d'une esquisse peinte à l'huile sur toile de 32,5 cm par 40,5 cm dont le thème, toujours d'histoire biblique ou mythologique, est annoncé par le professeur qui supervise l'épreuve. Les concurrents ne sortent qu'après avoir remis leur tableau.
Deuxième épreuve, elle se déroule cinq jours après les résultats de la première, il reste alors une vingtaine de candidats. Durée : quatre sessions de sept heures où les concurrents sont consignés dans le même atelier que durant la première épreuve. Sujet imposé : une étude de nu, peinte à l'huile de 81 par 65 cm, d'après un modèle masculin. Le même jury note alors les études de nu présentées à côté des esquisses sélectionnées de l'épreuve précédente, pour ne retenir qu'une dizaine de candidats pour une dernière épreuve.
Celle-ci dure 72 jours où les "logistes" sont enfermés à l'intérieur de l'école dans des pièces séparées, sans pouvoir communiquer entres-eux.
Le sujet de cette troisième épreuve, elle-même composée de deux parties : une esquisse dessinée et une grande peinture de 113,7 cm x 146,5 cm est annoncé solennellement par le secrétaire perpétuel de l'Académie.
Les peintures achevées sont vernies et présentées avec des esquisses dessinées afin que le jury, les journalistes et le public puissent les voir. Un jugement sera opéré quelques jours plus tard par les membres de la section peinture de l'Académie. Un et parfois deux grand prix sont attribués, de même que d'autres distinctions. Si aucune oeuvre n'obtient l'adhésion du jury, le prix sera remis à l'année suivante.
 
Lire la suite

Centre de gériatrie, news

30 Avril 2017 , Rédigé par education-programme

*

Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Centre de gériatrie, news
Lire la suite

Humanis et Retraites

22 Septembre 2017 , Rédigé par education-programme

Humanis et Retraites
Après faisons connaissance avec un naturopathe, nous pouvons désormais gagner un vélo électrique ?
Chez HUMANIS, d’abord on communique, c’est normal c’est tendance, pour le reste on verra - après...
 
Les Experts :
Frédéric Agenet - Président, groupe Humanis
Frédéric Agenet, Président du groupe Humanis depuis le 27 janvier 2016, est l’ancien directeur des relations sociales du groupe Airbus et ancien directeur des ressources humaines France du même groupe.[...]
Pierre Steff - Vice-Président du groupe Humanis
Pierre Steff travaille au sein de l’Ifremer (Institut Français de recherche pour l’exploitation de la mer) qu’il a accompagné dès sa création en tant que [...]
Olivier Mesnard - Directeur général, groupe Humanis
Olivier Mesnard est diplômé de l’ENSEEIHT, de l’IAE Paris et de l’ ICG. Ancien directeur général du groupe OMNIREP dédié à la protection sociale des VRP, il a également été directeur des assurances [...]
Severine.sollier@humanis.com
 
MARC, partez à la découverte de votre Espace et tentez de gagner un vélo électrique !
Si cet email ne s'affiche pas correctement, cliquez ici...
 
Bravo ! Comme on peut le constater, l’argent de nos retraites est entre de bonnes mains...
Après des dépenses aussi utiles que productives, sans évoquer bien entendu les salaires de vos cadres supérieurs, nous pouvons sans aucun doute dormir tranquille.
J’espère tout de même que ma requête, ci-dessous, trouvera solution.
 
From: CONTACTRETRAITE
Sent: Monday, August 14, 2017 6:35 PM
Subject: Re: Invitation "Faisons connaissance", mes retraites
 
Bonjour,
Nous avons bien reçu votre demande par e-mail et mettons tout en oeuvre afin de vous apporter une réponse dans les meilleurs délais.
Nous restons à votre disposition,
Sincères salutations,
Votre service Clients,
 
Rappel de votre message :
Bonjour Madame,
J'’ai bien reçu l'’invitation à ladite journée “Faisons connaissance” et je ne doute pas de la grande utilité de l'’intervention de votre “naturopathe”.
Je constate par ailleurs que mes coordonnées sont bien archivées par vos services. Je réitère donc ma demande concernant les versements des retraites AGIRC – ARRCO sur mon compte Crédit Agricole.
Dans le cadre de la loi Macron, les démarches nécessaires ont été effectuées par le Crédit Agricole de Pougues-les-Eaux vers la Société Générale de Nevers depuis mars dernier (plus de 6 mois !).
Merci de prendre en compte ma requête et de bien vouloir me tenir au courant. Avec mes meilleures salutations
Lire la suite

Centre Maurice Rudolf

25 Avril 2016 , Rédigé par education-programme

*

Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres
Le Centre Rudolf perd ses lettres

Le Centre Rudolf perd ses lettres

Le centre de gériatrie un peu avant la fermeture
Le centre de gériatrie un peu avant la fermeture
Le centre de gériatrie un peu avant la fermeture

Le centre de gériatrie un peu avant la fermeture

Lire la suite

Les artistes du Groupe

17 Octobre 2013 , Rédigé par education-programme

*

Concert de clôture de l'exposition du Groupe par les Ménestrels dirigés par Maurice Bardin le 7 novembre 1982.

Concert de clôture de l'exposition du Groupe par les Ménestrels dirigés par Maurice Bardin le 7 novembre 1982.

Pierre Bellon, Georges Doreau, en réunion chez Michel Thuriot le 15 septembre 1978.

Pierre Bellon, Georges Doreau, en réunion chez Michel Thuriot le 15 septembre 1978.

10 mars 1978. Exposition l'Art asiatique par Claudie Brunnarius à la Galerie 7 à Pougues. Nicolas Boon à gauche et Maurice Bardin à droite.

10 mars 1978. Exposition l'Art asiatique par Claudie Brunnarius à la Galerie 7 à Pougues. Nicolas Boon à gauche et Maurice Bardin à droite.

Au centre, le Préfet Gandouin avec à sa droite Rex Barrat, lors d'un vernissage en 1974.

Au centre, le Préfet Gandouin avec à sa droite Rex Barrat, lors d'un vernissage en 1974.

Vernissage d'une exposition du Groupe dans les années 70 en présence d'Armand Inconnu, dit Alan-Gilbert Meauce.

Vernissage d'une exposition du Groupe dans les années 70 en présence d'Armand Inconnu, dit Alan-Gilbert Meauce.

L'Art libre à Paris le 10 décembre 1960 avec Francis Audet, Raphaël Diligent et le sculpteur René Rivière.

L'Art libre à Paris le 10 décembre 1960 avec Francis Audet, Raphaël Diligent et le sculpteur René Rivière.

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 > >>