C'est la vie ! Images d'archives

Renée Friederich - 1912/1932   

14 Juillet 2017 , Rédigé par education-programme

*
Pour le Paris-St-Raphaël 1932, Louis Delage fait appel à Mlle Renée Friederich, qui a remporté avec succès l'épreuve précédente en 1931 au volant d'une voiture de la marque Bugatti, dont son père est agent à Nice. Mais la Delage D8 S n'est pas une Bugatti vive et légère. C'est une voiture encombrante et lourde, peu faite pour les frêles épaules de Renée Friederich, qui n'a que 20 ans à l'époque. Le jour du départ, le 21 février 1932, l'équipage et la voiture sont la cible des photographes, comme l'a parfaitement imaginé Louis Delage.

Pour Renée, on a dû avancer le dossier du siège de la Delage afin que ses pieds atteignent le pédalier. La conductrice est littéralement collée au volant, une position bien peu confortable pour piloter un engin aussi puissant. Tout se passe bien jusqu'à la course de côte de Pougues, près de Nevers, dans la Nièvre. On ignore pour quelle raison la D8 S pilotée par Renée quitte l'asphalte de la Nationale 7, fait un tonneau et vient terminer sa course dans un arbre. La position de conduite peu confortable de la jeune femme, une plaque de verglas comme le prétendra la presse ? Toujours est-il que Mlle Friederich est tuée sur le coup, coincée par son énorme volant. Son mécanicien s'en sort indemne. L'auto, qui roulait à allure modérée au moment de la sortie de route, n'est pas trop abîmée, elle sera d'ailleurs vendue et connaitra une seconde vie.
Son père, Ernest Friederich, était un compagnon d'Ettore Bugatti et contribua aux premières victoires sportives de la marque après la Première Guerre mondiale. Il pilota lui-même jusqu'en 1924, date à laquelle il devint agent Bugatti à Nice.
Renée Friederich - 1912/1932   
Renée Friederich - 1912/1932   
Renée Friederich - 1912/1932   
Renée Friederich - 1912/1932   
Renée Friederich - 1912/1932   
Nationale 7, sortie de Pougues-les-Eaux vers Nevers, premier virage sur la gauche en début de côte.

Nationale 7, sortie de Pougues-les-Eaux vers Nevers, premier virage sur la gauche en début de côte.

Partager cet article

Commenter cet article