C'est la vie ! Images d'archives

Visite guidée de l'usine désaffectée Lambiotte

21 Avril 2016 , Rédigé par education-programme

*

De 1954 à 1995 pour l’un. De 1951 à 1994 pour l’autre. Pendant plus de quatre décennies, Pierre Jurquet et Serge Sellier ont consacré leur vie à Lambiotte. À l’entretien comme électricien pour l’un, en qualité d’ajusteur mécanicien pour l’autre. Quarante années passées à arpenter, de jour comme de nuit, les différents sites des mythiques usines prémerycoises. Et ce même jusqu’au laboratoire de fabrication des colles pour Serge Sellier.

Forcément, savoir le lieu de sa vie voué à une démolition prochaine et le redécouvrir dans cet état vingt ans après y avoir mis les pieds pour la dernière fois, « ça fait quelque chose », résume-t-il, les yeux rougis, sans pour autant parvenir à trouver d’autres mots.

Suivez les guides ! Pierre Jurquet et Serge Sellier vous proposent une visite guidée des locaux aujourd'hui désaffectés de leur ancienne usine :

Quinze ans après la fermeture du site, le lieu qui a valu à Prémery le titre de capitale européenne de la chimie et du bois n’est plus que l’ombre sinistre de lui-même. Les deux fours verticaux en pierre bâtis en 1896, alors synonymes d’une avancée dans le domaine de la carbonisation du bois, trônent encore. Mais, tout autour, ne reste plus qu’une impressionnante carcasse de métal rouillé et effrité sonnant désespérément vide. Au propre comme au figuré. « C’est là que se trouvaient les bureaux de distribution de paie », pointe du doigt Serge Sellier dans le vaste hall de carbonisation où quelques rares bouts de bois humides témoignent d’une activité passée.

Un temps bien loin de l’époque où la cité prémerycoise vibrait aux sons des bruits continus émis par ce monstre de briques et de ferraille. « Toutes les quinze minutes, le four déversait du charbon mais ce qui faisait le plus de bruit, c’était le crible », poursuit-il, depuis le rez-de-chaussée d’un des deux intimidants fours verticaux continus.

À l’étage, un calendrier de 2001 trahit l’impression de vétusté donnée par une salle de contrôles anachronique aux fenêtres cassées. « Ce tableau, qui a remplacé le synoptique, c’est moi qui l’avais réalisé », précise Pierre Jurquet, non sans fierté.

« C’était très moderne pour l’époque », poursuit Serge Sellier. « Pour nous, travailler à Lambiotte, c’était logique. On était Prémerycois. Souvent nos parents y ont travaillé. On devait avoir la priorité pour y bosser », s’interroge-t-il.

Éventré au premier étage, le four permet à nos anciens employés d’apprécier un panorama inédit des usines Lambiotte version 2016. « Finalement, la végétation a bien repoussé », constate Pierre Jurquet, vite stoppé par Florian Philippon. « Sur les sites pollués, les principales espèces que l’on retrouve et qui sont un signe de pollution, ce sont les arbres à papillons et les bouleaux. Comme ici », détaille le chef de projets sites et sols pollués de l’Ademe.

« Cela va nous permettre de passer à autre chose »

La visite se poursuit. Du pupitre de commandes de la turbine aux quais d’ensachage. Les anecdotes se multiplient, les souvenirs se font plus précis. « Ici, il n’y avait que des femmes qui œuvraient. Elles étaient quatre par cuve. Au bout d’une heure passée à remplir les sacs de charbon, on ne les reconnaissait plus tellement elles étaient noires », rigolent-ils.

Mercredi dernier, après deux heures passées à remonter le temps dans les méandres de l’usine, Pierre Jurquet et Serge Sellier ont franchi, sûrement pour la dernière fois, le portail d’entrée qu’ils ont passé tant de fois. « Il y a un sentiment de nostalgie. Je n’imaginais pas que cela avait évolué ainsi. Ça s’est beaucoup dégradé. Cette démolition, cela va nous permettre de passer à autre chose », résument-ils. Soulagé pour l’un. Ému pour l’autre.

Reportage : Pierre Peyret/ lejdc.fr

PRÉMERY 21/04/16 - 09H02

Visite guidée au coeur de l'usine désaffectée Lambiotte pour un dernier adieu

Visite guidée de l'usine désaffectée Lambiotte

Lambiotte-Mémoire
24/05/2015

Lambiotte à Prémery
25/04/2015

Lambiotte Mémoire
Lambiotte Repas 1947 Rapatriés d'allemagne 1945 Histoire d'usines , un panorama illustré de l'histoire du site de 1870 à 2010. Paroles de Lambiottes, une collecte orale d'ouvriers et cadres effectuée en 2013 & 2014. Archives & documents , une...
30/05/2015

Prémery et son passé industriel
Ex-usine Lambiotte à Prémery dans la Nièvre
26/04/2015

Lambiotte par Marc Vérat
Collection particulière Collection Gino Caprice - Colombes Collection banque Rothschild Compagnie-financière Bernard Esambert
26/05/2015

Usine Lambiotte
* FRANCE PRÉMERY (NIÈVRE) Date : 2011-2014 Durée : 4 ans - Client : Ademe L'ancien site de production industrielle de charbon de bois Auguste Lambiotte à Prémery a été démoli. Ce site était constitué de près d'une soixantaine de bâtiments de constructions...
28/04/2015

Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 21 Avr 2015, 18:35
Faut pas exagérer non plus, Total a fait la fermeture, mais la pollution n'est pas d'hier!!
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 21 Avr 2015, 21:13
Pas d'hier non hélas. Le poisson s'il y a , pauvres animaux ' ce n'est pas pour cela qu'ils ne sont pas chargés de saloperies chimiques . Je laisse beuark .Fuj .Il ya des decennies quand j etais môme Nivernais la poisscaille ventre en l'air sauce lambiotte c'était souvent à la une .
Ce site est une horreur absolue et sa nuisance n'est pas prête de s'eteindre. 
 
Rosedog Intarissable !
 
Publié: Mar 21 Avr 2015, 21:46
 
Pat Garret a écrit:
Faut pas exagérer non plus, Total a fait la fermeture, mais la pollution n'est pas d'hier!!
Peut être mais Total qui a racheté Lambiotte s'était engagé à dépolluer le site, or ils ne l'ont pas fait laissant la région se démerder....
Morvandiau
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Ven 15 Mai 2015, 13:59
Bonjour,
Le projet de mémoire des usines Lambiotte sera présenté le vendredi 29 mai après-midi et inauguré à 19h, à la salle des fêtes de Prémery.
L'occasion de présenter le site internet, la visite 360°, et la collecte de mémoire effectuée depuis 2012.
Cela pourrait vous intéresser, une des personnes rencontrées, qui sera je l’espère présente ce jour-là, a travaillé à la SNCF avant d'intégrer Lambiotte à l'embranchement interne et aux expéditions.
 
Cordialement,
Xavier
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 04 Août 2015, 12:38
Ce site pollué doit en effet dégager des émanations fortement hallucinogènes au vu de ce site trouvé par hasard : http://marc-verat.blogspot.fr/2015_05_03_archive.html
Si l'on y a certaines de ces visions, on peut comprendre l'intérêt de certains pour cette usine     
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 04 Août 2015, 12:50
Emanations le mot est faible ... puanteur infection chimique, c'est indescriptible , Feyzin et son environnement dans les 70's c'etait de la rose à côté .  
Je vais aller voir ce site internet . Merçi .
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mer 06 Jan 2016, 11:19
Bonjour,
La Camosine Résidence La Pagerie Rue Colonel Jeanpierre 58000 Nevers lance une souscription sur Lambiotte-Prémery 1886-2002 ouvrage de Sylviane Jurquet.
Souscription au prix de 18 € jusqu'au 31 mars 2016, ensuite 25 €.
Ouvrage tentant, lorsque l'on connait la qualité des ouvrages de la Camosine.
Courriel :camosine@orange.fr 
Cordialement
Champlin

Partager cet article

Commenter cet article