C'est la vie ! Images d'archives

Marc Vérat revisite l’ancienne usine Lambiotte

8 Octobre 2015 , Rédigé par LE JDC

L'usine désaffectée, vue par l'artiste. Elle fabriquait du charbon de bois, mais aussi des arômes - photo Éric basset

Marc Vérat revisite l’ancienne usine chimique Lambiotte Si Lambiotte m'était contée. Ainsi pourrait s'intituler l'exposition de l'artiste contemporain Marc Verat, consacrée à l'usine chimique implantée à Prémery, et fermée depuis 2002. Images-Mémoires, titre de cette exposition, est visible dans le hall du Conseil départemental jusqu'au 30 octobre. Les fraises Tagada Marc Verat offre au public sa vision d'un site chargé d'histoire, d'un passé industriel qui a eu ses heures de gloire dans les années 1960 à 1980, de la carbonisation du bois à la production des arômes alimentaires, comme le goût de fraise des fameux bonbons Tagada. L'artiste représente ces lieux délaissés depuis la désindustrialisation, appelés Urbex, aujourd'hui, avec sa manière bien personnelle de conserver une trace de leur histoire. Les nymphes, incrustées dans ses oeuvres photographiques, ajoutent au mystère du temps qui passe, redonnant vie aux bâtiments à ossatures métalliques rouillées, aux espaces en friche. Là où la nature veut inlassablement reprendre ses droits sur la pollution. Surréaliste, ou hyperréaliste, le travail de l'artiste interroge sur ces grands changements. Horaires : du lundi au jeudi, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h, ainsi que les vendredis jusqu'à 17 h 30. Vernissage jeudi 8 octobre, à 18 h.

Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 21 Avr 2015, 18:35
Faut pas exagérer non plus, Total a fait la fermeture, mais la pollution n'est pas d'hier!!
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 21 Avr 2015, 21:13
Pas d'hier non hélas. Le poisson s'il y a , pauvres animaux ' ce n'est pas pour cela qu'ils ne sont pas chargés de saloperies chimiques . Je laisse beuark .Fuj .Il ya des decennies quand j etais môme Nivernais la poisscaille ventre en l'air sauce lambiotte c'était souvent à la une .
Ce site est une horreur absolue et sa nuisance n'est pas prête de s'eteindre. 
 
Rosedog Intarissable !
 
Publié: Mar 21 Avr 2015, 21:46
 
Pat Garret a écrit:
Faut pas exagérer non plus, Total a fait la fermeture, mais la pollution n'est pas d'hier!!
Peut être mais Total qui a racheté Lambiotte s'était engagé à dépolluer le site, or ils ne l'ont pas fait laissant la région se démerder....
Morvandiau
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Ven 15 Mai 2015, 13:59
Bonjour,
Le projet de mémoire des usines Lambiotte sera présenté le vendredi 29 mai après-midi et inauguré à 19h, à la salle des fêtes de Prémery.
L'occasion de présenter le site internet, la visite 360°, et la collecte de mémoire effectuée depuis 2012.
Cela pourrait vous intéresser, une des personnes rencontrées, qui sera je l’espère présente ce jour-là, a travaillé à la SNCF avant d'intégrer Lambiotte à l'embranchement interne et aux expéditions.
 
Cordialement,
Xavier
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 04 Août 2015, 12:38
Ce site pollué doit en effet dégager des émanations fortement hallucinogènes au vu de ce site trouvé par hasard : http://marc-verat.blogspot.fr/2015_05_03_archive.html
Si l'on y a certaines de ces visions, on peut comprendre l'intérêt de certains pour cette usine     
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mar 04 Août 2015, 12:50
Emanations le mot est faible ... puanteur infection chimique, c'est indescriptible , Feyzin et son environnement dans les 70's c'etait de la rose à côté .  
Je vais aller voir ce site internet . Merçi .
 
Re: Lambiotte-Prémery
 
Publié: Mer 06 Jan 2016, 11:19
Bonjour,
La Camosine Résidence La Pagerie Rue Colonel Jeanpierre 58000 Nevers lance une souscription sur Lambiotte-Prémery 1886-2002 ouvrage de Sylviane Jurquet.
Souscription au prix de 18 € jusqu'au 31 mars 2016, ensuite 25 €.
Ouvrage tentant, lorsque l'on connait la qualité des ouvrages de la Camosine.
Courriel :camosine@orange.fr 
Cordialement
Champlin

Partager cet article

Commenter cet article

Michel Philippart 10/10/2015 06:58

L’exposition précédente de Marc Vérat ne comportait que ses superbes photomontages inspirées du Parc Thermal de Pougues les Eaux. Cette exposition au Conseil Général se révèle plus complexe et plus riche. L’essentiel réside dans ces superbes photographies de friches industrielles nivernaises dans lesquelles Marc Vérat incorpore une image féminine. L’ancienne usine Lambiotte de Prémery constitue son terrain de prédilection avec jeux de lignes et de couleurs. Dans ces décors, le peintre y intègre la présence d’une femme issue d’une ancienne peinture classique, ou d’une propre peinture de Marc Vérat, ou encore d’un récent dessin noir et blanc. Chaque photomontage, longuement réfléchi et travaillé, offre une poésie nostalgique propice à la réflexion sur la civilisation et notre époque. L’Art témoigne toujours de la précarité humaine, des mutations d’une société, sans toutefois faire regretter un passé qui aurait été idyllique (les ouvriers de l’époque ne devaient guère considérer leur usine comme un paradis). Au contraire, ces témoignages artistiques prouvent la persistance et l’opiniâtreté de toute humanité. Ne pas oublier tout en projetant d’autres objectifs… Outre ces photomontages, Marc Vérat présente aussi des dessins et peintures qui ont précédés ses nouvelles créations. Une exposition à voir car montrant les différentes facettes d’un créateur qui s’est toujours tenu hors des modes, mais toujours sincère, voire intransigeant. Nouvelle preuve que la Nièvre est riche en créations dignes d’intérêt.

urgent 08/10/2015 08:25

http://laveritenevousplaira.wix.com/laverite