C'est la vie ! Images d'archives

L'opposition dans la Nièvre

3 Avril 2015 , Rédigé par education-programme

*

Bernard Ressort et Bernard Séruzier

Bernard Ressort et Bernard Séruzier

Dans la cour du collège Notre-Dame à Enghien -les-Bains, Bernard Seruzier (premier rang deuxième à partir de la droite). Edmond Maire ( assis deuxième à partir de la gauche).

Dans la cour du collège Notre-Dame à Enghien -les-Bains, Bernard Seruzier (premier rang deuxième à partir de la droite). Edmond Maire ( assis deuxième à partir de la gauche).

Suite au décès d'Edmond Maire, le 1er octobre 2017, qui fut élu secrétaire général de la CFDT en 1971, et qui marqua l’histoire de la centrale syndicale, deux hommes de la Nièvre ont fouillé dans leur boîte à souvenirs.
Bernard Séruzier, ancien président du tribunal de commerce à Nevers, qui a conservé ses photos de classe, a retrouvé celle de 1944-1945 lorsqu'il était en classe avec Edmond Maire. Ils avaient 14 ans. "Je me souviens bien de lui. J'habitais Epinay-sur-Seine et j'étais scolarisé comme lui à Enghien-les-Bains dans une école de pères maristes. Nous étions en 4e et 3e ensemble. C'était un garçon sympa. Un professeur de mathématiques nous avait mis dans le même groupe de travail. On était des élèves "ordinaires"."
Edmond Maire est allé, ensuite, au lycée Jacques-Decour à Paris, tandis que Bernard Séruzier est entré au lycée Louis-Legrand à Paris, avant d'intégrer l'Ecole Centrale de Paris. Il travaillera dans la sidérurgie et arrivera à Imphy en 1963 où il occupa le poste de directeur-adjoint.
Bernard Sérusier et Daniel Rostein

Bernard Sérusier et Daniel Rostein

Daniel Rostein

Daniel Rostein

Simone Rignault

Simone Rignault

Claude Siri

Claude Siri

François Laballery

François Laballery

Hervé Decharette et Joël Singery

Hervé Decharette et Joël Singery

Partager cet article

Commenter cet article